Financiers aux pistaches et framboises

DSC02797.jpg

De jolis petits financiers aux pistaches et framboises, faciles à faire, pour commencer l’année avec le sourire!

Ingrédients

Pour 12 financiers:

4 blancs d’oeuf

120 g de beurre

130 g de sucre glace

50 g de poudre d’amandes

60 g de pistaches non salées

40 g de farine

Les grains d’une gousse de vanille (ou un sachet de sucre vanillé)

Quelques framboises fraiches ou surgelées

Préparation

Préchauffez le four à 230°C.

Mixez les pistaches en poudre.

Dans une petite casserole, préparez un beurre noisette: portez le beurre à ébullition quelques minutes, jusqu’à ce qu’une coloration noisette apparaisse.  Eloignez du feu.

Dans un grand bol, versez la farine, les poudres d’amandes et de pistaches et le sucre glace. Mélangez et ajoutez les blancs d’oeufs. Mélangez à nouveau avec une spatule ou une Lire la suite

Confiture Framboise-pépin de Pierre Hermé

DSC03023.JPG

La version simplissime et allégée de cette confiture de framboises, idéale en pâtisserie…

Ingrédients

1 kg de framboises

650 g de sucre

1 CAS de jus de citron

 

Préparation

Mixez les framboises pendant une minute, ajoutez le sucre et mixez à nouveau 1 minute.

Versez dans une casserole, portez à ébullition à feu vif. Lorsque de petites bulles apparaissent en surface, comptez 3 minutes (ou continuez la cuisson jusqu’à atteindre une température de 104°C). Remuez régulièrement pour éviter une trop forte ébullition qui brunirait la framboise-pépin.

Retirez du feu, laissez refroidir.

Un petit truc

Pas besoin de gélifiant car la framboise mixée libère sa pectine naturelle. Le secret de la framboise-pépin réside dans cette cuisson ultra-rapide, qui évite la caramélisation et donne un onctueux incomparable.

Cette confiture se conserve 2 mois au frais. Utilisez-la en pâtisserie, pour garnir vos macarons, nappez vos génoises. Pour moi, elle est sublime en garniture de la merveilleuse Linzer Torte à la cannelle…

Linzer Torte à la framboise-pépin

DSC03028.jpg

Une des plus vieilles recette de tarte du monde! Son secret de jouvence? La merveilleuse alliance de la pâte sucrée à la cannelle et de la confiture framboise-pépin, simplement inégalable!

DSC03032.jpg

Ingrédients

Pour la framboise-pépin (la version facile et allégée par Pierre Hermé):

1 kg de framboises (fraîches ou surgelées)

650 g de sucre

1 CAS de jus de citron

 

Pour la pâte sucrée à la cannelle:

75 g de beurre à température ambiante

75 g de sucre

200 g de farine

1/2 sachet de levure

1 oeuf (plus un jaune pour dorer la pâte)

1 CAS de cannelle en poudre

 

Préparation

Pour la framboise-pépin:

Mixez les framboises pendant une minute, ajoutez le sucre et le jus de citron et mixez à nouveau 1 minute.

Versez dans une casserole, portez à ébullition à feu vif. Lorsque de petites bulles apparaissent en surface, comptez 3 minutes (ou continuez la cuisson jusqu’à atteindre une température de 104°C). Remuez régulièrement pour éviter une trop forte ébullition qui brunirait la framboise-pépin.

Retirez du feu, laissez refroidir.

DSC03023.JPG

 

Pour la pâte sucrée:

A la main ou dans un robot mixer, pétrissez les ingrédients pour former une boule de pâte homogène. Enveloppez-la dans un film alimentaire, aplatissez-la un peu avec le plat de la main (elle sera plus facile à étaler) et laissez-la reposer 2 à 3 heures au frigo.

DSC03020.jpg

 

Pour la Linzer Torte:

Etalez la pâte au rouleau en deux temps: étalez les 2/3 de la pâte pour faire le fond de tarte, et le 1/3 restant dans lequel vous découperez des petites bandelettes de 1/2 cm de large.

Déposez la pâte au fond d’un moule à tarte. Versez par dessus une couche de framboise-pépin d »environ 1 cm d’épaisseur. Par dessus, étalez les bandelettes de pâte en les croisant. Laissez reposer au frigo au moins 1 heure.

DSC03027.jpg

 

Dorez les croisillons au pinceau avec le jaune d’oeuf allongé d’un peu d’eau.

Allumez le four à 180°C. Cuire au moins 20 minutes, pour que la pâte soit bien dorée. Laissez refroidir puis démoulez.

 

Un petit truc

La première recette de cette « tourte de Linz » daterait de 1653. C’est toujours un grand classique de la pâtisserie autrichienne, et une petite merveille à voir et à déguster! Ma version préférée? En tartelettes, comme Boby 😉

Gardez le reste de framboise-pépin en pâtisserie pour farcir des macarons, une génoise, etc… Ou bien, tout simplement, dégustez-la en confiture, elle se garde deux mois au frigo.